Courrier des lecteurs

Malgré les brimades… la vie est belle !  Abonné

Publié le 20/02/2017

Âgé de 54 ans, je voulais répondre à ce jeune médecin qui nous parle du suicide de cet interne (« le Quotidien » du 9 février). Lui aussi est manifestement dans un état d'épuisement professionnel.

Il s'affronte à l'expérience de la vie, et il faut qu'il s'en souvienne pour ne pas reproduire et finir comme ces imbéciles le jour où il prendra leur place !

Il parle de ces rapports de domination que beaucoup ont quand on leur met un képi sur la tête, et cela malheureusement dans tous les milieux, y compris chez les soi-disant intellectuels…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte