Malaise dans la communication médicale

Publié le 04/04/2007
- Mis à jour le 04/04/2007
1276101712F_Img257687.jpg

1276101712F_Img257687.jpg

POUR LES SOCIOLOGUES, le développement de rumeurs est considéré comme le signe que «quelque chose ne va pas». L'histoire de la santé publique française a été traversée ces dernières années par une rumeur qui laisse des traces encore aujourd'hui.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?