Maisons de santé pluridisciplinaires : une panoplie d’outils pour booster le modèle

Publié le 15/05/2013
1368624768432955_IMG_105085_HR.jpg

1368624768432955_IMG_105085_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

L’Observatoire de la régionalisation, cercle de réflexion sur l’évolution du système de santé, avance aujourd’hui plusieurs propositions pour favoriser « l’essor du modèle » des maisons de santé pluridisciplinaires (MSP).

Il suggère en premier lieu aux Agences régionales de santé (ARS) de réaliser des « guides pédagogiques » sur l’élaboration d’une MSP afin d’aider les porteurs de projet à monter leur dossier tant médical qu’entrepreneurial.

Il souligne ensuite l’urgence de pérenniser le financement de ces structures afin d’instaurer enfin un « modèle économique durable ». Malgré des progrès en la matière, trop de financements restent ponctuels ou expérimentaux, regrette l’Observatoire.

Des postes de coordinateurs

Afin d’encourager les transferts de tâches, le cercle de réflexion préconise la définition d’un socle de compétences communes pour les infirmiers libéraux, valorisant l’expérience des professionnels. Aujourd’hui, les transferts permis par l’article 51 de la loi HPST « se fondent sur le statut des personnels médicaux plutôt que sur leurs compétences », regrette l’Observatoire.

Autre piste : la création de postes mutualisés de coordinateurs de maisons de santé. Les MSP pourraient s’appuyer sur cet expert pour la gestion de leurs systèmes d’information, le codage et l’analyse des données, la coordination ou encore la recherche épidémiologique.

L’accès large aux données de santé est une autre recommandation prioritaire dans le cadre de cet exercice regroupé. Le partage des informations médicales est jugé nécessaire pour prendre en charge convenablement les patients et organiser la coordination entre les différents professionnels.

L’Observatoire invite enfin les pouvoirs publics à encourager l’implication politique et financière des collectivités locales dans ces projets. « Par nature, précise-t-il, les MSP font partie intégrante de la vie de la cité et constituent des entités structurantes d’un point de vue urbanistique ». Les collectivités ont donc toute légitimité pour agir dans ce domaine.

 H.S.R.

Source : lequotidiendumedecin.fr