Une provocation soudaine et inattendue

M. Barre et le droit

Publié le 08/03/2007
- Mis à jour le 08/03/2007
1276111321F_Img252517.jpg

1276111321F_Img252517.jpg

À 83 ANS, M. BARRE se bat encore, mais il va chercher des détracteurs qui ne lui demandaient rien et préféraient l'oublier. Malheureusement, interrogé sur France Culture, il a cru bon de revenir sur un lapsus qu'il a commis le 8 octobre 1980, soit il y a près de 27 ans, à propos de l'attentat contre la synagogue de la rue Copernic ; lequel, avait-il dit à l'époque, avait fait non seulement des victimes juives, mais aussi «des victimes innocentes».

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?