Lynparza : les formulations comprimés et gélules ne sont pas substituables, alerte l'ANSM

Publié le 12/06/2019
- Mis à jour le 15/07/2019
ansm

ansm
Crédit photo : S. Toubon

Alors que la formulation comprimés du Lynparza (olaparib, laboratoire AstraZeneca) a obtenu une autorisation de mise sur le marché et est disponible depuis le 11 juin dans les pharmacies à usage intérieur (PUI) et en pharmacie d’officine pour les patientes traitées, l'Agence européenne des médicaments (EMA) et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) craignent une confusion avec la formulation gélules.

Lynparza est indiqué dans le traitement de certains cancers de l’ovaire et des trompes de Fallope, récidivant et sensible au platine suite à une chimiothérapie à base de platine.

Pour éviter toute erreur médicamenteuse, les agences précisent ainsi dans une lettre d'information adressée aux oncologues, médecins compétents en cancérologie, pharmaciens hospitaliers et officinaux que les deux formulations ne sont pas substituables.

Elles invitent ainsi les prescripteurs à bien préciser la formulation et le dosage sur les prescriptions et les pharmaciens à vérifier la formulation et la dose dispensées aux patients.

Les patientes doivent être bien informées, notamment celles qui passent d'une formulation à l'autre. Un document d'information doit leur être remis.

 

 

 

 


Source : lequotidiendumedecin.fr