L’utilisation de gaz sarin en Syrie confirmée par la Turquie, vote mercredi soir au Conseil de sécurité de l’ONU

Par
Fabienne Rigal -
Publié le 12/04/2017

Suite à l’attaque chimique qui a fait 86 morts, dont 27 enfants, en Syrie mardi 4 avril, la nature du gaz utilisé est confirmée : il s’agit de gaz sarin. C’est ce qu’a indiqué le ministre de la Santé turc, Recep Akdag, cité par l’agence de presse progouvernementale Anadolu.

Cette confirmation provient de l’analyse d’échantillons de sang et d’urine prélevés sur des blessés syriens ayant été soignés en Turquie, ainsi que d’autopsies (plusieurs personnes blessées ayant été prises en charge en Turquie y sont mortes). Ces tests ont montré la présence d’acide isopropyl méthylphosphonique, un produit de dégradation du gaz sarin, un gaz organophosphoré neurotoxique puissant, inodore et invisible.

Ce même jour, le Royaume-Uni, la France et les États-Unis ont présenté au Conseil de sécurité de l’ONU un nouveau projet de résolution demandant une enquête (et la totale coopération du régime syrien dans celle-ci) sur cette attaque chimique imputée au régime. Le vote sur ce projet de résolution est prévu mercredi à 19 h GMT (21 h à Paris).

 

La Russie, alliée de la Syrie, a mis son veto à ce projet de résolution lors du vote.

Article mis à jour le 13 avril 2017


Source : lequotidiendumedecin.fr