Un avis du comité d'éthique sur les nanotechnologies

L'urgence est la recherche fondamentale

Publié le 04/03/2007
- Mis à jour le 04/03/2007

NI FASCINATION béate devant les performances annoncées d'un nanomonde conquérant et d'une nanomédecine aux promesses diagnostiques et thérapeutiques prodigieuses, ni catastrophisme inquiet, les membres du Comité consultatif national d'éthique (Ccne) ont voulu se pencher, «en simples citoyens», sur les questions que posent les nanosciences et les nanotechnologies à la société. «L'éthique n'est pas là pour dire le bien ou le mal», répète le Pr Didier Sicard, président du Ccne.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?