STEMI

L’oxygénothérapie en question  Abonné

Publié le 26/01/2015

L’étude AVOID (the air versus oxygen in myocadial infarction) a randomisé 638 patients suspects de STEMI entre l’administration d’oxygène (8 l/mn) et la non supplémentation en oxygène en préhospitalier. Chez les patients dont le diagnostic de STEMI a été confirmé (n = 441) une augmentation significative du pic moyen de créatinine kinase a été constatée dans le groupe oxygène (1,948 U/l versus 1, 543 U/L). Le pic moyen de troponine était équivalent dans les deux groupes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte