« Louise », de G. Charpentier, à l'Opéra de Paris

Louise underground  Abonné

Publié le 01/04/2007
1276098150F_Img256961.jpg

1276098150F_Img256961.jpg

LES DEUX DERNIERS passages de « Louise » à Paris où se déroule l'action, dans les milieux ouvriers de la fin du XIXe siècle à Montmartre, remontent à 1981 et 2000 dans des productions montées dans des théâtres français, respectivement Nancy par Jean Marie Simon et Toulouse par Nicolas Joel et invitées par le Théâtre musical du Châtelet. Dans les deux cas, on n'avait pas eu honte de montrer la soupe fumante dans la soupière ni le petit peuple de Paris et son pittoresque comme l'indiquent le livret signé, comme la musique, par Gustave Charpentier.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte