La journée mondiale contre l’ostéoporose

L’ostéoporose n’épargne pas les hommes  Abonné

Publié le 19/10/2015

Il a été démontré que dans la population des plus de 50 ans, environ 40 % des femmes seront concernées par la survenue d’une fracture ostéoporotique mais aussi 15 % des hommes, un pourcentage qui est loin d’être négligeable. Si les fractures sont moins fréquentes chez l’homme, les conséquences sont souvent plus graves : la mortalité intra-hospitalière (un mois) est doublée après fracture du col du fémur (ESF) et le même phénomène s’observe à un an (31-35 % de mortalité versus 17-22 %, chez la femme) et à cinq ans (51 % versus 39 %).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte