Après le rapport de l'IGAS sur le Conseil de Paris

L'Ordre engage une réflexion sur le statut de l'élu

Publié le 04/11/2007
- Mis à jour le 04/11/2007

LE RÉCENT RAPPORT DE l'Inspection des affaires sociales (IGAS) sur la gestion du conseil départemental de l'Ordre des médecins de Paris, (voir « le Quotidien » du 29 octobre) fait, en particulier, état d'indemnités versées à ses membres en l'absence de tout cadre légal, et susceptibles d'être « pénalement qualifiées ».

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?