Loi de santé : les sages-femmes pourront réaliser des IVG médicamenteuses

Publié le 29/09/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Les sages-femmes pourront pratiquer des IVG médicamenteuses, le Sénat ayant voté lundi, après l’Assemblée, l’article du projet de loi santé l’autorisant. La ministre de la Santé Marisol Touraine a défendu cette mesure comme « une réponse de proximité parmi d’autres pour les femmes qui souhaitent avorter ».

« Chaque année 6 000 femmes sont contraintes de se rendre à l’étranger car elles ne parviennent pas à trouver de solutions à proximité dans les délais légaux », a plaidé Fabienne Keller (Les Républicains, LR).

Participation à la politique vaccinale

« Permettre aux sages-femmes de pratiquer l’IVG médicamenteuse permettra ainsi d’améliorer l’accès des femmes à ce type d’IVG en France, à proximité de chez elles », a-t-elle ajouté.

À l’Assemblée, plusieurs députés LR avaient déposé des amendements de suppression de cet article afin que l’IVG reste du ressort des médecins. L’article prévoit aussi de permettre aux sages-femmes de participer plus largement à la politique vaccinale.


Source : lequotidiendumedecin.fr