Loi de santé : les médecins spécialistes de la CSMF expriment leur ras-le-bol d’être mis à l’écart

Publié le 23/07/2014

L’Union nationale des médecins spécialistes confédérés (UMESPE-CSMF) ne supporte plus la « mise à l’écart systématique » des praticiens spécialistes libéraux dans la loi de santé et les négociations sur les soins coordonnés. « L’efficience et la performance des prises en charge passent par la mise en place d’une vraie coordination entre le médecin traitant et le spécialiste », affirme le syndicat présidé par le Dr Patrick Gasser.

Alors que la population vieillit et se trouve de plus en plus touchée par les maladies chroniques, « il faut conforter la médecine spécialisée de territoires », et non la démanteler, poursuit l’UMESPE. C’est le seul moyen, estime la branche spécialiste de la CSMF, pour offrir « à tous les usagers une accessibilité identique à l’expertise médicale ».

« Le défaut d’information et de concertation est le lit des conflits et la somme des décisions unilatérales, qui a été affichée jusqu’à présent, semble nous mener vers des mouvements de contestation à la rentrée en septembre », écrit le Dr Gasser dans une lettre de l’UMESPE.

Ch. G.

Source : lequotidiendumedecin.fr