Une piste inédite dans l'ostéoporose

L'œstrogène a un effet paradoxal sur l'os

Par
Dr Irène Drogou -
Publié le 17/01/2019

De nouveaux résultats, obtenus chez la souris, suggèrent une piste thérapeutique totalement nouvelle dans l'ostéoporose. En inhibant des récepteurs aux œstrogènes de neurones situés dans l'hypothalamus (noyau arqué) par manipulation génétique, l'équipe de Holly Ingraham a constaté une augmentation inédite de la densité et de la solidité osseuses (os trabéculaire et os cortical), de l'ordre de plus de 50 %. Une étude publiée dans « Nature Communications ».

Un circuit cerveau-os insoupçonné

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?