L'exemple de la parodontite de la souris

L'obésité nuit à l'immunité antibactérienne  Abonné

Publié le 10/12/2007
1276174981F_Img299025.jpg

1276174981F_Img299025.jpg

1276174981F_Img299026.jpg

1276174981F_Img299026.jpg

L'EXISTENCE d'un lien entre obésité, infection et altération de réponse immunitaire a récemment été suggéré par plusieurs études conduites chez l'animal et chez l'homme. Cependant, aucun de ces travaux n'a formellement analysé la réponse immunitaire induite par une infection bactérienne chez les sujets atteints d'obésité. Susan Leeman et coll. ont décidé de remédier à ce manquement en étudiant la réponse à une infection à P.gingivalis chez la souris.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte