Morbi-mortalité après transplantation rénale

L'obésité est un facteur de risque

- Publié le 13/12/2007
- Mis à jour le 13/12/2007
1276167503F_Img299878.jpg

1276167503F_Img299878.jpg

L'obésité ou le surpoids du receveur doivent être considérés comme des facteurs de risque au moment de la transplantation rénale. La morbidité et la mortalité postopératoires sont plus élevées chez les sujets présentant un IMC supérieur à 25, la survie du greffon est moins bonne.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?