Avec le couple mammographie-échographie

L’IRM mammaire, toujours complémentaire

- Publié le 19/10/2015
- Mis à jour le 12/07/2019
L’échographie ciblée post IRM  met en  évidence une deuxième masse biopsiée sous échographie...

L’échographie ciblée post IRM met en évidence une deuxième masse biopsiée sous échographie...
Crédit photo : IDD

Patiente de 55 ans en cours de prise en charge d’un carcinome lobulaire infiltrant à l'union des...

Patiente de 55 ans en cours de prise en charge d’un carcinome lobulaire infiltrant à l'union des...
Crédit photo : IDD

Toujours indiquée en complément et non en remplacement du couple mammographie-échographie, l’IRM mammaire doit être prescrite lorsque le gain de sensibilité apporté par l’IRM au bilan conventionnel est potentiellement supérieur aux effets négatifs dus aux faux positifs : la Haute Autorité de santé (HAS) et l’european society of breast cancer specialits (EUSOMA) ont validé les indications suivantes en 2010 :

– en complément d’un bilan standard complet non contributif ;

– dans le bilan d’une maladie de Paget du mamelon avec mammographie-échographie normale ;

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?