Des observations faites chez la souris

L'interféron-1, l'agent double au service du virus Zika  Abonné

Par
Publié le 08/01/2018
zika

zika
Crédit photo : Yockey et al., Sci. Immunol. 3, eaao1680 (2018)

Bloquer l'Interféron de type 1 (INF-1), un puissant facteur antiviral essentiel de la réponse immunitaire, serait-il la clé pour prévenir les effets sur le fœtus d'une infection maternelle par le virus Zika ?

Selon un travail publié dans « Science Immunology », il semblerait que cette protéine, et surtout son récepteur, joue un rôle fondamental dans le développement des complications fœtales qui vont de l'avortement spontané à des malformations graves (microcéphalies, déficit visuel et/ou auditif, épilepsie…).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte