À l’initiative de 24 généralistes, l’opération « PrivésDeDéserts » affole Twitter

Publié le 03/09/2012
DRCouine

DRCouine
Crédit photo : @DRCouine

DrCouine

DrCouine
Crédit photo : @DRCouine

Un groupe de 24 médecins généralistes blogueurs (1) a rendu publique lundi matin une série de propositions pour résoudre le problème de la désertification médicale et « faire renaître la médecine générale ».

Lancée à 9 heures du matin, l’opération « PrivésDeDéserts » s’est répandue comme une traînée de poudre sur la Toile. Le hashtag (mot-clé) éponyme arrive même en seconde position des sujets les plus repris sur le réseau social Twitter (après celui de la rentrée scolaire).

drc.png

Crédit : @DRCouine, membre du collectif des 24 médecins.

La ministre de la Santé Marisol Touraine est directement interpellée. Doc ArmelleGécé twitte ainsi : « C’est @MarisolTouraine qui va avoir de la lecture aujourd’hui ! Et nous, on va tous être # PrivésDeDéserts ! »

Dr Foulard, lui, relaye sur son blog (comme ses 23 comparses) la liste des propositions : « Hey @MarisolTouraine si tu cherches des conseillers, c’est par là : https://drfoulard.fr/?p=365#PrivéDeDéserts »

Quant au Dr Borée – auteur d’un livre remarqué sur l’exercice en milieu rural – il twittait dès jeudi : « Hey, @MarisolTouraine ! Bloque ton agenda de lundi, il y a quelques blogueurs qui ont des idées pour être PrivésDeDéserts. »

En finir avec l’hospitalo-centrisme

Libres de toute accointance syndicale, les 24 médecins « twittos » veulent en priorité « sortir du modèle centré sur l’hôpital » et militent en faveur de la « décentralisation universitaire ». Par quels moyens ? Tout d’abord par la création de mille « MUSt », ces « maisons universitaires de santé » qui constituent « l’équivalent du CHU pour la médecine de ville ».

Inspirées des maisons de santé pluridisciplinaires, les MUSt seraient gérées par des agents de gestion et d’interfaçage (AGI), personnels polyvalents en charge de la partie administrative. La création de ce nouveau métier pourrait permettre le reclassement des visiteurs médicaux, dont l’activité promotionnelle serait interdite. Le personnel médical des MUSt serait constitué d’internes en médecine générale, de chefs de clinique de la même spécialité, d’externes et de médecins seniors au statut mixte libéro-universitaire.

Salaires aux enchères et chèques emploi médecin

Ce n’est pas tout. Pour attirer les professionnels de santé dans les déserts médicaux, les 24 blogueurs ont eu l’idée d’un salaire aux enchères pour les internes et chefs de clinique.

« Au salaire de base égal au SMIC est ajoutée une prime annuelle qui sert de régulateur de choix, expliquent-ils. La prime augmente à partir de zéro jusqu’à ce qu’un(e) candidat(e) se manifeste ». Un système qui, selon eux, « présente l’énorme avantage de ne créer aucune frustration puisque chacun choisit son poste en mettant en balance la pénibilité et la rémunération ».

Autre idée originale, la création de... chèques emploi médecin, « financés à parts égales par les médecins volontaires et par les caisses » afin de rémunérer les agents de gestion et d’interfaçage, les secrétaires médicales et le personnel d’entretien des MUSt. Cela « libérerait des tâches administratives les médecins isolés qui y passent un temps considérable sans les contraindre à se transformer en employeur, statut qui repousse beaucoup de jeunes médecins », expliquent-ils, faisant parler l’expérience.

Après une phase pilote, les 24 médecins envisagent un déploiement de leur réforme sous trois ans, afin de laisser le temps de la réflexion aux étudiants et celui du recrutement aux maîtres de stages libéro-universitaires. « Riche de notre diversité d’âges, d’origines géographiques ou de mode d’exercice […], notre communauté informelle est prête à prendre part aux débats à venir », concluent-ils. @MarisolTouraine et à bon entendeur…

(1) Parmi ces médecins, on retrouve deux habitués de la blogosphère médicale, les Drs Christian Lehmann et Dominique Dupagne (qui relaie l’information sur le site www.atoute.org). A voir également, la version illustrée de ces propositions par  @DrCouine (merci à elle pour l'illustration de cet article).

 ANNE BAYLE-INIGUEZ

Source : lequotidiendumedecin.fr