Face à un dysfonctionnement érectile permanent

L’implant pénien, l’ultime recours  Abonné

Publié le 18/12/2014
1418870634573548_IMG_144187_HR.jpg

1418870634573548_IMG_144187_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Encore relativement confidentiel en France, l’implant pénien peut-être indiqué chez certains patients souffrant d’une pathologie irréversible du corps caverneux. S’inscrivant dans un long parcours de soins, il exige un important travail d’information préalable.

Chez les personnes souhaitant absolument mener une vie sexuelle, il reste alors la voie de l’implant pénien. L’indication de pose d’implant pénien s’inscrit dans le cadre d’un parcours de soins, avec discussion auprès d’un sexologue.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte