Après infections virales et vaccins

L'immunité humorale persiste plus longtemps qu'on ne le croit

Publié le 07/11/2007
- Mis à jour le 07/11/2007

DES CHERCHEURS ont mesuré chez 45 sujets comment se maintiennent au fil du temps (pendant dix à vingt-six ans) les réponses immunes humorales à 8 antigènes différents. Les anticorps dirigés contre les virus varicelle-zona (VZV), de la rougeole et des oreillons se maintiennent longtemps avec une demi-vie estimée à plus de cinquante ans. Les anticorps contre le tétanos et la diphtérie ont une durée de vie plus courte, avec des demi-vies estimées à onze et dix-neuf ans respectivement. Les taux d'anticorps sont peu corrélés aux cellules B de mémoire circulant dans le sang.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?