Lutte contre les inégalités sociales de santé

L'Ile-de-France doit mieux faire

Publié le 18/09/2007
- Mis à jour le 18/09/2007
1276175080F_Img280872.jpg

1276175080F_Img280872.jpg

AVEC UNE PERSONNE sur quatre âgée de moins de 25 ans et un taux de natalité supérieur à la moyenne nationale, l'Ile-de-France n'en est pas moins une terre de contrastes au regard des inégalités sociales de santé, souligne un rapport du conseil économique et social régional (Cesr). Représentant 18 % de la population globale, la région concentre 36 % des ménages de cadres, mais aussi 40 % des immigrés, 26 % des RMIstes et un tiers des personnes vivant en zones sensibles.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?