Des récepteurs à l’insuline sur les cils pancréatiques

L’hypothèse ciliaire pointe dans le diabète de type 2  Abonné

Publié le 10/11/2014
1415585528561916_IMG_140829_HR.jpg

1415585528561916_IMG_140829_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Qui eût cru que l’apparition du diabète de type 2 tienne à un battement de cil ? Des chercheurs du Karolinska Institute de Stockholm suggèrent pour la première fois que le diabète de type 2 pourrait être une maladie des cils primaires, ces cils non motiles. Selon l’équipe suédoise, les cils situés à la surface des cellules bêta pancréatiques sont recouverts de récepteurs à l’insuline et leur dysfonction pourrait être associée à l’apparition d’un diabète.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte