« Passages », à Nancy

L'heureux festival

Publié le 01/05/2007

LOIN DES TAPAGES médiatiques, Charles Tordjman a construit l'un des festivals les plus heureux que l'on puisse imaginer. Metteur en scène sensible, il venait d'arriver à la tête du centre dramatique de Nancy, lorsqu'il prit conscience du regret qu'avaient les Nancéens de l'époque où le festival « mondial » créé par Jack Lang apportait de la vie, de l'animation, des découvertes extraordinaires. Réfléchissant à la belle histoire de la ville, il se dit qu'il fallait se tourner vers l'est.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?