A Paris, l'âge d'or de l'Inde classique

L'extrême raffinement gupta

Publié le 12/04/2007
- Mis à jour le 12/04/2007
1276099417F_Img258812.jpg

1276099417F_Img258812.jpg

ILS SE TIENNENT droits et hiératiques, leurs yeux mi-clos fixant le vide, imposants et fiers, méditatifs. La finesse de leurs traits réguliers n'a d'égal que celle des plis de leurs vêtements. La grâce à l'état pur. La première salle de l'exposition du Grand Palais décline de nombreuses variations de buddhas et de divinités, en grès rose et beige. Ils datent de l'époque gupta (dès le IVe siècle), âge d'or durant lequel l'art atteint une délicatesse inégalée, sous les règnes des souverains Samudragupta (vers 335-375) et Chandragupta II (vers 375-415).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?