Anti-PCSK9

L'extension des indications se poursuit  Abonné

Par
Karelle Goutorbe -
Publié le 20/05/2019

Le 26 avril dernier, la Food and drug administration (FDA) a approuvé aux États-Unis l'alirocumab (Praluent) pour la réduction du risque d'infarctus du myocarde (IDM), d'accident vasculaire cérébral (AVC) et d'angor instable nécessitant une hospitalisation chez l'adulte présentant une maladie cardiovasculaire établie. Cette décision repose les résultats de l'essai ODYSSEY OUTCOMES, publiés dans le New England Journal of Medicine en novembre 2018.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte