L'exposition in utero à la Dépakine associée à un surrisque de trouble déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH)

Par
Damien Coulomb -
Publié le 07/01/2019
depakine

depakine
Crédit photo : PHANIE

L'exposition in utero au valproate, anti-épileptique commercialisé sous le nom de Dépakine, augmente de près de moitié le risque de développer un trouble déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH). Cette estimation, publiée dans le « JAMA Network Open », se base sur les données d'une cohorte danoise de 913 302 enfants nés entre janvier 1997 et décembre 2011, dont 580 ont été exposés in utero au valproate. Les données d'exposition proviennent du registre national danois des prescription

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?