L’Europe pourrait imposer un retour de Diane 35 en France  Abonné

Publié le 04/02/2013

Parallèlement à l’annonce de la suspension de Diane 35 et ses génériques et le retrait de l’ensemble des lots de produits sur le territoire national d’ici à trois mois, l’ANSM a engagé une procédure d’arbitrage au niveau communautaire. Cet arbitrage visera à retirer, suspendre ou modifier l’ensemble des AMM (nationales) concernées en Europe. L’article 107 du code communautaire des médicaments à usage humain permet ainsi de saisir l’Agence européenne du médicament (EMA), et plus spécifiquement, le PRAC (Comité pour l’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte