Les vertus cognitives des myrtilles et des fraises

Publié le 26/04/2012
1335456097345935_IMG_83122_HR.jpg

1335456097345935_IMG_83122_HR.jpg
Crédit photo : DR

Les myrtilles et les fraises sont non seulement délicieuses, mais aussi vertueuses. Les flavonoïdes présents dans les baies sont doués de propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires, qui peuvent expliquer un résultat étonnant : la consommation de ces fruits est à même de réduire le déclin cognitif. Ce résultat provient de l’étude Nurse’s Health Study, une cohorte de 121 700 femmes étudiée depuis 1976.

Depuis 1980, on surveille la composition alimentaire d’un certain nombre de sujets. Entre 1995 et 2001, les fonctions cognitives de 16 010 sujets de plus de 70 ans ont été mesurées. Chez les femmes de 65 ans et plus, les anthocyanidines et flavonoïdes contenues dans les fraises et les myrtilles entraînent un ralentissement du déclin cognitif de 2,5 ans en moyenne. C’est ce qui apparaît quand on compare les femmes qui mangent le plus de ces baies avec celles qui en mangent le moins. C’est la première fois qu’est apportée une preuve épidémiologique d’un ralentissement du déclin cognitif par la consommation des baies.

« Annals of Neurology », 26 avril 2012.

 Dr BÉ. V.

Source : lequotidiendumedecin.fr