Les timides incursions de Copé sur la santé

Publié le 20/11/2012
1353432151391034_IMG_94180_HR.jpg

1353432151391034_IMG_94180_HR.jpg
Crédit photo : AFP

Intronisé officiellement ce mardi président de l’UMP, Jean-François Copé, fils de médecin – son père est Roland Copé, chirurgien et cancérologue –, n’a pas fait de la santé un de ses thèmes de prédilection.

Ces derniers mois, au cours de l’âpre campagne qui a opposé le député-maire de Meaux à François Fillon pour emporter la tête de l’Union pour un mouvement populaire, il s’est risqué deux fois seulement sur ce terrain.

Du côté des médecins en colère

Il y a dix jours, en tant que secrétaire général de l’UMP, il a apporté son soutien aux médecins (internes et chirurgiens) en colère. « On ne peut pas, en toute impunité (...) stigmatiser une profession dans son ensemble et ensuite s’étonner de ses réactions », a-t-il commenté dans un communiqué très politique.

Contre la réforme de l’AME

À la fin de l’été, le nouveau patron de l’UMP s’était exprimé à plusieurs reprises sur l’AME, contestant les projets du gouvernement sur ce dossier et défendant sa propre vision de l’aide médicale de l’État (une application restreinte aux cas d’urgence et aux enfants).


Source : lequotidiendumedecin.fr