Les statines, un médicament qui réduirait le risque de glaucome

Par
Nordine El Bartali -
Publié le 01/07/2019
GLAUCOME

GLAUCOME
Crédit photo : PHANIE

L’utilisation à long terme de statines est associée à un risque plus faible de glaucome primitif à angle ouvert (GPAO). C’est ce que révèlent les résultats d’une étude publiée le 2 mai 2019 dans la revue « JAMA Ophtalmology ». L’étude est observationnelle et s’appuie sur les données de trois cohortes : The Nurses’ health study, the Nurses’ health study 2 et the Health professionals follow-up study. L’objectif ? Évaluer le lien entre l’utilisation des statines et le risque de GPAO.

Réduction de 21 % du risque de GPAO

Les chercheurs de l’hôpital Brigham and Women's (Boston, Etats-Unis) ont inclus 136 782 personnes âgées de 40 ans et plus ne présentant pas de glaucome à angle ouvert entre 2000 et 2015. Après un suivi de 15 ans ou plus, un total de 886 cas de GPAO ont été observés. les résultats ont montré que l'utilisation de statines pendant cinq ans ou plus, en comparaison à la non-utilisation de statines, est associée à une réduction de 21 % du risque de GPAO.

Par ailleurs, « les résultats de cette étude suggèrent que des taux élevés de cholestérol  peuvent augmenter le risque de glaucome », indique Jae Hee Kang, co-auteur de l’étude, dans un communiqué de presse publié le jeudi 27 juin 2019. Et pour cause, les travaux de ce dernier montrent que chaque augmentation de 20 mg/dL du taux sanguin de cholestérol est associée à une augmentation de 7 % du risque de GPAO.

Pas de statines en prévention

Le co-auteur souligne que « l'étude ne signifie pas qu’il faille prescrire des statines en prévention pour les personnes ayant des antécédents familiaux de glaucome ». « Ce n’est pas une raison suffisante pour prescrire de manière préventive des statines, souligne Laurence Desjardins, directrice scientifique de la Société française d’ophtalmologie. Les résultats sont intéressants certes, mais il est nécessaire de prendre du recul. C’est une étude observationnelle, et le glaucome est une maladie multifactorielle. Par conséquent, de nombreux biais sont possibles. »

En effet, l’étude a pris en compte exclusivement des données auto-déclarées. Seules des études cliniques randomisées permettront d'établir le lien de causalité ( facteur indépendant) entre l'utilisation de statines et la prévention du glaucome.

« Comme chaque médicament, les statines ont des effets secondaires, rappelle par ailleurs le Dr Desjardins. Cette étude ne doit pas modifier les pratiques et par conséquent, il faut garder les indications habituelles. »

Nordine El Bartali

Source : lequotidiendumedecin.fr