Leucémies lymphoïdes chroniques

Les standards de traitement ne le restent pas longtemps  Abonné

Publié le 14/09/2015

L’incidence des leucémies lymphoïdes chroniques (LLC) et lymphomes lymphocytiques est restée stable depuis 2005, autour de 4 500 nouveaux cas par an. Un tiers des patients ne sera jamais traité, faute de symptômes et de diagnostic, tandis que 1 000 en mourront chaque année. Grâce à l’amélioration de la survie, le nombre des patients à traiter a plus que doublé depuis 30 ans : ils étaient, en 2012, 2 700 hommes et 1 800 femmes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte