Les singes se cachent pour copuler

Publié le 31/10/2012
1351699701385387_IMG_92844_HR.jpg

1351699701385387_IMG_92844_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

Apparemment, les singes sont des animaux timides. On remarque en effet qu’ils ne s’adonnent pas à la copulation en présence de spectateurs, quels que soient ces derniers. Ce n’est pas par besoin d’intimité qu’ils se cachent mais pour avoir les meilleures chances de parvenir à se reproduire, expliquent Anne Overduin de Vries et son équipe (Biomedical Primate Research Center, Pays-Bas). La concurrence est en effet rude et la compétition sexuelle très importante dans les groupes de primates comportant de nombreux mâles et autant de femelles. C’est ce qui amène les singes à copuler en l’absence de tout autre individu risquant d’interférer, afin de ne pas se faire ravir inopinément leur conquête.

Harcèlement vis-à-vis d’une partenaire

Les observateurs ont suivi les dynamiques d’un groupe de 27 macaques à longue queue vivant dans le Centre de recherche. Ils observent des comportements au service de la réussite de la reproduction. Il faut dire que les mâles comme les femelles sont susceptibles de comportement de harcèlement vis-à-vis d’un ou d’une partenaire potentiel(le).

Dès lors, ils ajustent leur attitude en présence d’un autre individu susceptible d’interrompre leur action ; et, dans ce cas, leurs sollicitations sont moins fréquentes. La présence des spectateurs a un effet sur les compétitions entre individus d’un même sexe pour parvenir à leurs fins. Ainsi, chez les macaques qui ne sont pas des mâles « alpha », c’est-à-dire des mâles dominants, le fait de ruser pour copuler est une manière de tirer au mieux parti de leur position subordonnée et de parvenir à leurs fins en périphérie du groupe.

Behavioral Ecology and Sociobiology , 29 octobre 2012, Doi 10.1007/s00265-012-1430-4

 Dr BÉ. V.

Source : lequotidiendumedecin.fr