Les sanctuaires médullaires du Plasmodium  Abonné

Publié le 10/07/2014

Comme dans sa forme asexuée, le Plasmodium falciparum au stade gamétocyte a besoin de « se planquer » et de s’extraire de la circulation générale pour éviter d’être éliminé par la rate. Une équipe internationale dirigée par l’américain Matthias Marti (Harvard) vient de découvrir comment, et où, se déroule précisément la séquestration tissulaire au niveau de la moelle osseuse pour la forme sexuée : le parasite au stade gamétocyte immature sort des vaisseaux et s’accumule dans le compartiment extravasculaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte