Prescription de la contraception

Les sages-femmes tiennent à assumer leur rôle  Abonné

Publié le 10/05/2012
1336614087343773_IMG_82558_HR.jpg

1336614087343773_IMG_82558_HR.jpg
Crédit photo : phanie

« NOUS NE SOMMES pas là pour concurrencer les gynécologues », indique Marie-Josée Keller, en jugeant infondées les attaques sur la formation des sages-femmes. La première mission des sages-femmes reste le suivi de la grossesse. « C’est très clair pour nous. La prescription de la contraception et le suivi gynécologique sont des missions complémentaires. Notre objectif n’est pas de remplacer les gynécologues médicaux et les obstétriciens, mais de travailler en toute complémentarité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte