Les risques après chirurgie colique des sujets obèses sont chiffrés

Publié le 17/05/2011

L’obésité grève lourdement le pronostic des patients obèses après une chirurgie du côlon (diverticulite ou affection inflammatoire), constatent Elizabeth C. Wick et coll. (université Johns Hopkins, Baltimore). Après avoir analysé les données de huit mutuelles, ils ont évalué la majoration du risque d’infection du site opératoire, de la prolongation de la durée du séjour et du risque de réhospitalisation.

Sur 7 020 patients âgés de 18 à 64 ans, ayant subi une colectomie partielle ou totale entre 2002 et 2008, 1 243 étaient obèses. Lorsqu’ils ont contracté une infection du site opératoire, ils ont été hospitalisés 9,5 jours contre 8,1 pour les non-obèses également infectés. De même, la probabilité de ré-hospitalisation des sujets obèses pour cette infection était de 27,8 % contre 6,8 %. Ce nouveau séjour hospitalier durait 2 jours de plus en cas d’obésité. Un calcul des dépenses engagées montre un surcoût chez ces patients en surcharge pondérale, même en l’absence d’infection.

« Archives of Surgery », 16 mai 2011.

Dr G. B.

Source : lequotidiendumedecin.fr