Insuffisance rénale avec anomalie du bas appareil

Les résultats de la transplantation

Publié le 20/03/2007
- Mis à jour le 20/03/2007

PRÈS D'UN QUART des insuffisances rénales terminales de l'enfant sont en rapport direct avec une anomalie urologique. La moitié concerne le bas appareil ; il s'agit principalement des valves de l'urètre postérieur ou de vessies neurologiques. Ces pathologies furent longtemps exclues de la transplantation rénale par crainte du retentissement sur le greffon du dysfonctionnement vésical et des perturbations hémodynamiques. Pourtant, la transplantation reste le seul traitement de l'insuffisance rénale de l'enfant qui lui permette de retrouver une croissance et une vie normale.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?