Secteur en croissance mais économies insoutenables  

Les prestataires de santé à domicile réclament une régulation « intelligente »

Par Sophie Martos
Publié le 03/12/2018
- Mis à jour le 03/12/2018
prestataire a domicile

prestataire a domicile
Crédit photo : PHANIE

La fédération des prestataires de santé à domicile (PSAD) ne digère pas le plan  d'économies (estimé à 150 millions d'euros) réclamé au secteur dans le cadre du budget de la Sécurité sociale 2019. Elle demande au gouvernement des solutions pérennes pour continuer à développer des services en adéquation avec les besoins des patients. 

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?