Trois étrangers malades expulsés en un mois

Les préfets passent outre l’avis médical  Abonné

Publié le 18/02/2007

«EN UN MOIS, trois étrangers malades ont été renvoyés dans leur pays alors que des médecins inspecteurs de santé publique avaient rendu des avis indiquant les conséquences exceptionnellement graves d’une expulsion», dénonce l’Observatoire du droit à la santé des étrangers (Odse), un collectif de dix-sept associations, parmi lesquelles Act Up, Aides, Sida Info Service, Solidarité Sida, le Comede (Comité médical pour les exilés) ou encore Médecins du monde.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte