Plan cancer

Les pneumologues veulent continuer à faire de la cancérologie  Abonné

Publié le 31/03/2014

« Les différents plans cancer, qui se sont succédé ces dernières années, ont permis d’indéniables avancées. Mais on a le sentiment qu’à chaque fois, les spécialistes d’organes ont été les grands oubliés de ces plans. Le dernier en date, qui vient d’être rendu public, ne fait pas exception à la règle », déplore le Dr Bruno Stach, président du Syndicat de l’appareil respiratoire (SAR) et vice-président de la Fédération nationale des spécialistes d’organes en oncologie (FNS2O).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte