Phytodermatoses 

Les plantes à risque  Abonné

Par
Dr Sophie Parienté -
Publié le 13/03/2017
bio

bio
Crédit photo : PHANIE

Les dermatologues doivent connaître les plantes. Ils se souviennent du baume du Pérou. « Cet extrait végétal du Baumier, arbre d’Amérique tropicale, était il y a peu très utilisé pour ses propriétés cicatrisantes, notamment dans le tulle gras Lumière. Traitement miracle des plaies de jambes, il sensibilisait 60 % des utilisateurs ! Il est aujourd’hui quasiment banni des topiques », rappelle la Dr Avenel-Audran.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte