Thérapies cellulaires

Les pistes potentielles  Abonné

Publié le 07/04/2015
Les CSM peuvent être cultivées et utilisées en injections locales pour refaire du tissu articulaire

Les CSM peuvent être cultivées et utilisées en injections locales pour refaire du tissu articulaire
Crédit photo : PHANIE

Sur quels arguments développer la piste de la thérapie cellulaire ? « Elle a potentiellement deux intérêts majeurs. Le premier est mécanistique : d’une part elle permet une régénération tissulaire grâce à la différentiation et d’autre part les cellules injectées sécrètent des facteurs stimulants la croissance qui augmentent la trophicité. Le deuxième intérêt est dynamique. La sécrétion des cellules injectées (facteurs de croissance, médiateurs de l’inflammation) varie selon l’importance des lésions tissulaires et de l’inflammation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte