Droit de substitution, renouvellement d’ordonnances, consultations, poles. ..

Les pharmaciens veulent être des praticiens de santé

Publié le 24/03/2009
- Mis à jour le 24/03/2009

« Les pharmaciens constituent des postes avancés de santé publique », avait assuré, un brin théâtral, Jean Parrot, président du conseil national de l’Ordre des pharmaciens, lors de la conférence inaugurale du salon du MEDEC. Mais au-delà de la formule, force est de constater que les pharmaciens n’ont cessé de voir leurs missions s’étendre depuis 1999, date à partir de laquelle ils ont obtenu le droit de substitution, au grand dam parfois de certains médecins peu soucieux de voir les pharmaciens revisiter leurs prescriptions.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?