Carrières à l'hôpital

Les PH contre la « coercition déguisée »  Abonné

Publié le 11/06/2019

Les syndicats Action praticiens hôpital (APH) et Jeunes médecins s'élèvent contre un amendement au projet de loi de santé voté au Sénat avec l'aval d'Agnès Buzyn. Cette mesure renforce l'interdiction (existante) pour les PH démissionnaires d'exercer en libéral (dans un périmètre de 10 km et pendant les deux ans suivant leur démission) et l'étend aux PH à temps partiel. Aux dires des PH, ce verrou anti-concurrence pensé pour protéger l'hôpital public sabote l'objectif du gouvernement de renforcer l'exercice partagé entre la ville et l'hôpital.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte