La délégation de tâches pour résorber les délais d’attente

Les ophtalmologistes veulent pouvoir se concentrer sur les cas complexes  Abonné

Publié le 15/05/2014
1400116549521812_IMG_129473_HR.jpg

1400116549521812_IMG_129473_HR.jpg
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Après des années d’angoisse face à la crise démographique qui la frappe de plein fouet, l’ophtalmologie voit son pouls s’apaiser. Certes, les délais d’attente pour une visite de contrôle restent trop longs : 108 jours en moyenne*.

Mais le Dr Jean-Bernard Rottier, président du SNOF, nuance : « le délai médian est de 74 jours. Et en urgence, le temps d’attente est satisfaisant : 2,5 jours en cas d’une première DMLA, 10 jours pour le deuxième œil, voire 7 en cabinet NOSO [nouvelle organisation des soins ophtalmologiques] ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte