Les « négos » en direct : la CNAM a projeté des diapositives, le SML s’impatiente

Publié le 25/07/2012

Deux heures après le début du huis clos dans les locaux de la CNAM, aucune avancée ne semblait avoir émergée des discussions en cours entre l’assurance-maladie, les syndicats représentatifs des médecins et les organismes complémentaires. « Ca traîne un peu », a commenté le Dr Christian Jeambrun, président du Syndicat des médecins libéraux (SML).

Comme à son habitude, l’assurance-maladie a projeté une série de diapositives retraçant l’évolution des dépassements d’honoraires et a donné des chiffres précis sur les spécialités qui les pratiquent le plus (chirurgiens, obstétriciens et anesthésistes) et les départements les plus touchés. Une présentation jugée « ambiguë » par le Dr Jeambrun. « Les diapositives présentent ce qu’on dénonce le plus : la non revalorisation des actes depuis 1997, à l’origine des dépassements d’honoraires », s’agace-t-il. « Je ne vois pas comment les négociations vont bien pouvoir se dérouler sans que cette revalorisation soit évoquée au préalable », ajoute-t-il.

Le Dr Jeambrun a réclamé « la création d’un espace tarifaire qui soit attractif pour les médecins ». « Aujourd’hui, il est impossible qu’un jeune spécialiste choisissent de s’installer en secteur I, explique-t-il encore. Le coût des charges et des assurances RCP (responsabilité civile professionnelle) est simplement trop lourd à assumer ».

A.B-I.

Source : lequotidiendumedecin.fr