Courrier des lecteurs

Les mouches...

Publié le 10/09/2018

Les mouches dépressives préfèrent rester entre elles pour lutter contre la maladie. (Suite à l’article du Quotidien Du Médecin paru le 3/9 « Les mouches cancéreuses préfèrent rester entre elles pour lutter contre la maladie »)

Si les signes de la dépression chez l’être humain sont polymorphes et font l’objet de discussions passionnées (cf. dans le même Q.D.M l’excellent article de Laurent Vercoustre), en revanche chez la mouche et en particulier chez Drosophila Melanogaster à qui j’ai consacré de nombreux travaux*, ils sont assez homogènes ;

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?