Les minichangements visuels perturbent les autistes

Publié le 03/04/2013

L’autisme rendrait sensible à de miniperturbations visuelles : n’importe quelle modification, même la plus minime, attire leur attention. Cette extrême vigilance avait déjà été montrée pour l’audition mais jamais pour la vision.

L’équipe Inserm 930, CHU de Tours, a fait participer des patients autistes et des témoins à un petit travail consistant à fixer une croix entourée d’un cercle d’abord immobile puis se déformant régulièrement de façon répétitive ou adoptait des formes saugrenues et inattendues ; tous les participants étaient soumis à un enregistrement électroencéphalograhique.

Chez les autistes, toutes les déformations visuelles, discrètes ou importantes sont perçues et se traduisent à l’EEG par le même signal, signal qui correspond aux déformations importantes qui ne sont vues que par les témoins.

Il est difficile de savoir quels sont les signes cérébraux à l’origine de cette hypersensibilité estiment les auteurs. Des études expérimentales ont montré que dans le système de neurotransmission, la voie glutamatergique est impliquée dans les perceptions auditives associées à l’autisme. Intervenir sur ces voies pourrait permettre de moduler ces perturbations.

H. Cléry et coll. Electrophysiological evidence of atypical visual change detection in adults with autism. front Hum Neurosci.

Dr A. T.

Source : lequotidiendumedecin.fr