Les médecins slovaques ont trouvé un accord avec le gouvernement

Publié le 05/12/2011

Les médecins slovaques qui ont démissionné massivement pour protester contre leurs faibles revenus et leurs difficiles conditions de travail vont mettre fin à leur mouvement après un accord avec le gouvernement intervenu dans la nuit de vendredi à samedi.

« Nous avons conclu un accord après de longues et difficiles négociations », a déclaré le Premier ministre sortant, Iveta Radicova, citée par l’agence de presse SITA. « Je suis convaincue que les docteurs retourneront maintenant auprès de leurs patients. »

Le chef du syndicat des médecins slovaques, Marian Kollar, a confirmé que la fin du mouvement allait se produire, mais il n’a pas précisé quand les quelque 1 200 médecins démissionnaires et les autres en grève reprendraient leur travail. Le mouvement de protestation des médecins avait contraint le gouvernement à déclarer l’état d’urgence dans 13 districts du pays où les hôpitaux n’assuraient plus que les soins d’urgence, voire fermaient des départements entiers.

La République tchèque voisine a dépêché en Slovaquie une trentaine de médecins de l’armée, alors que la Pologne et l’Autriche se sont préparées à accueillir des patients slovaques. Les médecins réclamaient que leur salaire représente de 1,5 à 3 fois le salaire moyen en Slovaquie, soit entre 1 140 et 2 280 euros. Actuellement, le salaire mensuel moyen d’un jeune médecin en Slovaquie va de 550 à 600 euros et celui d’un spécialiste expérimenté de 1 000 à 1 200 euros.

L’accord entre les médecins et le gouvernement prévoit aussi des amendements au Code du travail pour réduire leur semaine de travail à 48 heures au maximum, ainsi que l’arrêt des privatisations d’hôpitaux publics.


Source : lequotidiendumedecin.fr