Les médecins saluent le premier bilan du P4P

Publié le 12/04/2013

Les syndicats de médecins libéraux ont favorablement accueilli les premiers résultats du paiement à la performance (P4P). Selon les résultats présentés jeudi 11 avril par l’assurance-maladie en commission paritaire nationale (CPN), les médecins généralistes dont la patientèle excède 200 patients ont bénéficié d’une rémunération complémentaire de 5 365 euros pour 2012.

Une « bonne copie » pour MG France

L’Union nationale des omnipraticiens de France (UNOF), branche généraliste de la CSMF a salué, la première, ce complément « substantiel », « qui démontre le niveau d’engagement des généralistes pour une prise en charge médicale et préventive de qualité ».

Pour MG France, il s’agit d’une « bonne première copie » même si des progrès restent à accomplir.

Le syndicat de généralistes veut ajuster la pertinence des indicateurs en tenant compte des travaux du Collège de médecine générale et demande que des critères prennent en compte les inégalités sociales de santé.

Beaucoup plus réservée, la FMF atténue ces bons résultats, affirmant que de nombreux praticiens ont dû engager des investissements pour mettre à jour leur informatique. Le syndicat souligne par ailleurs la complexité du dispositif et observe des « divergences importantes allant du simple au double au sein d’un même cabinet ».

Les spécialistes prêts à une extension

L’UMESPE, branche spécialiste de la CSMF, estime que la modernisation des cabinets médicaux est une « première étape vers un regroupement indispensable pour donner une meilleure visibilité de la médecine spécialisée de proximité ». Déjà étendue aux cardiologues et gastroentérologues, la rémunération sur objectifs de santé publique doit être ouverte aux pédiatres et aux endocrinologues. « Les travaux doivent s’accélérer pour que, par étapes, toutes les spécialités soient concernées », conclut l’UMESPE.

 CH. G.

Source : lequotidiendumedecin.fr